Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 00:00

 

 

 

 

 

Un extrait de votre  livre d'histoires d'enfants "Un brin de magie ", en vente tous les jours au prix de 12 euros dédicacé par l'auteur dans votre magasin Auchan 58500

 

 

 

Candie la sorcière qui mord

 

 

 


 

Il était une fois, une sorcière qui s’appelait Candie. Elle aimait que les enfants soient sages. Ce n’était pas toujours facile, ils adoraient la faire enrager.

Un jour, deux enfants étaient en train de  jouer tranquillement. L’un  s’appelait Lucas, l’autre Lulu. Lucas demande à Lulu:

 

 «moi, je veux jouer à autre chose. Tu viens avec moi, on va aller voir Candie la sorcière. Quelquefois, elle à des idées de jeux. »

 

« Oh non, vas-y tout seul, moi je reste là. Elle me faire peur. »


Lucas le petit courageux, qui n‘a pas peur de grand-chose répond:

 

« oh, quel trouillard, tu fais, elle ne va pas te manger. Moi, j’y vais. »

 

Le voilà parti à la rencontre de « Candie la sorcière qui mord ». Une fois arriver, il frappe à la porte de la maison.

 

- «Toc, toc,  Candie la sorcière, vous êtes là, je peux entrer ? c’est moi, Lucas. Je viens vous rendre une petite visite »

 

- « Qui ose venir me déranger à cette heure si matinale ? On ne peut même pas dormir tranquille, sans être dérangée. J’espère  tu as une raison valable. As-tu apporté les croissants au moins ? »

 

Lucas tout tremblant répond:

 

« euh, non j’ai oublié crotte, zut »

 

Candie qui ne supportait pas d’entendre des gros mots, lui mord les fesses. 

 

Lucas se retourne brusquement et dit: 

 

«eh oh, mais ça ne va pas ? Tu m’as mordu là   »

 

Candie répond:

 

« oui, et alors ? moi j’aime bien les fesses mœlleuses. Surtout celles des enfants qui disent des gros mots. Je n’aime pas ça. Je les mords à pleines dents !! »

 

Lucas, qui n’avait pas apprécier de se faire mordre répond: « un jour, ton dentier, restera dans mes fesses, à force d’être méchante. »

 

Candie répond: 

 

«ça ne risque pas, ce sont mes vraies dents. »

 

Lucas répond de suite:

 

 «eh bien, un jour elles resteront dans les fesses d’un petit enfant. De plus, la petite souris ne passera pas, parce qu’elle passe que lorsqu’on est sage.»

 

Peut-être, mais tu remarqueras que depuis, tu n’as pas encore dit un seul mot. »

 

Lucas baisse la tête, honteux car Candie la sorcière avait raison. 

        

Histoire écrite par Sophie Rabussier 

tous droits réservés

2013    

Repost 0
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 00:00

 

 

Tam-tam le petit sorcier

 

brin-de-magie0001.jpg

 

                Livre d'histoires d'enfants écrit par moi-même et illustré par Aléria. En voici un extrait....Prix de vente : 12 euros

 

 


 

Bonjour, je m’appelle Tam-tam. Je suis un petit sorcier, et j’adore la sorcellerie. Tam-tam est  coquin, et très malin. Comme il est petit, il en profite souvent pour taquiner les plus grands que lui. Quelques fois à ses dépends, mais il continue.   Aujourd’hui, il en a assez. Tam-tam, le petit sorcier veut mettre à exécution ses tours de magie.

 

- Je vais profiter d’Halloween, pour leur montrer une de mes nouvelles trouvailles.   

 

Le voilà qui prend un vieux crapaud, et prononce une formule magique: «Abracadabra, que ce vilain crapaud soit transformé en belle citrouille dorée !

 

En un minimum de temps, le pauvre crapaud disparaît et on aperçoit à la place une belle citrouille dorée.

 

Tout heureux, le petit Tam-tam s’exclame: « Hourra ! J’ai réussi, je suis content. Je vais pouvoir continuer mes tours de magie.

 

Tam, tam est si heureux, qu’il ne fait plus attention aux formules qu’il prononce. Tout part dans tous les sens. Les formules sont prononcées n’importe comment. Le petit Tam-tam ne se contrôle plus !les mots sortent de sa bouche, les uns après les autres.

moyennes, petites etc….. Des araignées, des squelettes. Tout le monde s’en donne à cœur joie !. Quand soudain, la magie se déchaîne. Tout se petit monde devient fou ! Tam-tam ne sait plus où donner de la tête.

 

- On dirait que ma magie ne fonctionne plus ! »

 

Tam- tam prononce des formules magiques dans tous les sens, mais rien y fait !

 

Quand tout à coup, un grand silence !

Tous les légumes, citrouilles se remettent en place. Le quotidien est revenu.    

 

Histoire écrite par Sophie Rabussier

Tous droits réservés

2010

Repost 0
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 00:00

Clarisse  la dévoreuse de flammes

 

Clarisse est une jeune sorcière, elle est dotée d’un don. Quel que soit le moment de la journée, celle-ci dévore des flammes.  Longues ou courtes peu importe. En la regardant, elle paraît impressionnante.  Les petits comme les grands, en restent bouche bée.  Ce don est héréditaire dans la famille de Clarisse. A chacun de ses spectacles, le public en demeure conquis. Les inscriptions vont bon train.

 

Elle voyage dans toute la France, et à chacun d’eux, la salle est comble. Quelques fois même, elle doit refuser des entrées.  Les endroits, où il est possible de la voir en spectacle, sont  de plus en plus nombreux. Le public prend un plaisir fou  à l’observer faire ses tours.  Malheureusement pour chacun d’eux, ils leurs aient impossible de trouver le truc de Clarisse.  Celle-ci se gardait bien de dévoiler sa magie. Il lui fallait toutefois protéger ses tours. Pour le savoir, le public devait lui aussi faire preuve, d’un petit peu d’imagination. Mais surtout, chose très importante, laisser place aux rêves. Avoir la possibilité ne serait-ce que quelques minutes, voire plus de s’évader dans un autre monde, tout en   prenant ne serait-ce qu’un instant, la place de Celle-ci.    

Clarisse le fait souvent, c’est pour cela que ses tours ont autant de succès.

 

Elle adore surtout surprendre son jeune public. Quelques fois, il lui arrive de cracher des flammes, en se plaçant  devant un petit. Non pas pour l’effrayer, mais simplement pour jouer sa petite coquine. Clarisse adore se faire remarquer de cette manière. Elle dit que cela à son charme. Parfois même, cela peut marquer la mémoire des spectateurs.

 

Toutefois, les tours de Clarisse la dévoreuse de flammes, se terminaient toujours bien. Elle récoltait toujours, un tonnerre d’applaudissements.

 

Histoire écrite par Sophie Rabussier

Dédiée à Clarisse

Tous droits réservés

2013

 

Repost 0
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 00:00

 

 

 

Clarisse  la dévoreuse de flammes

 

 

 

 couverture un brin de magie

 

 

 

 

 

Clarisse est une jeune sorcière, elle est dotée d’un don. Quel que soit le moment de la journée, celle-ci dévore des flammes.  Longues ou courtes peu importe. En la regardant, elle paraît impressionnante.  Les petits comme les grands, en restent bouche bée.  Ce don est héréditaire dans la famille de Clarisse. A chacun de ses spectacles, le public en demeure conquis. Les inscriptions vont bon train.

 

Elle voyage dans toute la France, et à chacun d’eux, la salle est comble. Quelques fois même, elle doit refuser des entrées.  Les endroits, où il est possible de la voir en spectacle, sont  de plus en plus nombreux. Le public prend un plaisir fou  à l’observer faire ses tours.  Malheureusement pour chacun d’eux, ils leurs aient impossible de trouver le truc de Clarisse.  Celle-ci se gardait bien de dévoiler sa magie. Il lui fallait toutefois protéger ses tours. Pour le savoir, le public devait lui aussi faire preuve, d’un petit peu d’imagination. Mais surtout, chose très importante, laisser place aux rêves. Avoir la possibilité ne serait-ce que quelques minutes, voire plus de s’évader dans un autre monde, tout en   prenant ne serait-ce qu’un instant, la place de Celle-ci.    

Clarisse le fait souvent, c’est pour cela que ses tours ont autant de succès.

 

Elle adore surtout surprendre son jeune public. Quelques fois, il lui arrive de cracher des flammes, en se plaçant  devant un petit. Non pas pour l’effrayer, mais simplement pour jouer sa petite coquine. Clarisse adore se faire remarquer de cette manière. Elle dit que cela à son charme. Parfois même, cela peut marquer la mémoire des spectateurs.

 

Toutefois, les tours de Clarisse la dévoreuse de flammes, se terminaient toujours bien. Elle récoltait toujours, un tonnerre d’applaudissements.

 

Histoire écrite par Sophie Rabussier

Dédiée à Clarisse

Tous droits réservés

2013

 

 

Repost 0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 00:00

La fée de la nuit

 

 


couverture-un-brin-de-magie.jpg

(Voici un extrait de votre livre d'histoires d'enfants "un brin de magie" qui sortira le 07 Septembre 2013. Prix de vente :12 euros). 

Pour toutes réservations, n'hésitez pas à envoyer un e-mail dès maintenant !

 

 

Il était une fois une fée, qui veillait sur les petits enfants. Elle s’appelait Capucine. elle était là pour les aider à trouver le sommeil, sans faire de cauchemar. bien s’endormir et  faire de beaux rêves est très important et vital pour un enfant. Il doit s’endormir dans une ambiance calme et sereine.

 

Eh bien « La fée de la nuit », car c’est ainsi que se fait appeler Capucine est là pour ça. C’est son travail ! Afin d’accomplir la tâche qu’elle s’est fixée, tous les soirs à l’heure du coucher, Capucine arrive les bras chargés de sa poudre magique, remplis de délicieux rêves. Un grand carton, plein de beaux livres avec de belles histoires toutes aussi mystérieuses les unes que les autres. Avec elles, impossible de faire de mauvais cauchemars. Par contre, il n’était pas interdit, voir même recommander de faire travailler son imagination. Le coucher des enfants étaient avec elle, beaucoup plus facile ! Tous les soirs à la même heure, ils savaient qu’elle allait leur rendre visite. Le coucher était donc plus rapide ! Une belle histoire les attendaient ! De beaux rêves étaient en perspective ! Ils écoutaient bien leur maman ! Se brossaient les dents sans difficultés, mettaient leur pyjama et se couchaient sans colère pour attendre la visite de la fée de la nuit.

Une fois les tâches faites, que tout ce petit monde était couché, Capucine faisait son apparition les bras chargés de nouvelles choses à chaque visite.

 

- Coucou, les enfants c’est moi Capucine surnommée: « La fée de la nuit»,  j’espère que vous avez été bien sâges, j’ai pleins de choses pour vous ! Des nouveaux livres, des nouveaux objets, et aussi de nouvelles chansons !.

Plus Capucine fouillait dans son sac, plus les enfants demeuraient attentifs.

 

On n’entendait plus un bruit. Tout devenait silencieux. L’atmosphère était olympienne. Les cris, pleurs avaient cessé. Les enfants paraissaient sages et rêveurs. Ils attendaient tous avec impatience de voir ce qu’allait sortir Capucine.

 

Aussi petit que le sac puisse paraître, son contenu était impressionnant. Tout apparaissait comme par magie, au son de la voix de la fée. Nul autre voix ne fonctionnait.

 

Soudain, de sa petite voix fluette, Capucine commence à fredonner une petite

chanson douce. Au fur et à mesure que les paroles avançaient, les paupières des enfants se fermaient tour à tour. Quand arrive la fin du dernier couplet, et là quel n’est pas sa grande surprise ? Elle découvre tout se petit monde dormant d’un sommeil paisible.

 

Histoire écrite par Sophie Rabussier

Tous droits réservés

2011

Repost 0
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 00:00

 

Voici une histoire faisant partie de mon dernier livre d'histoires d'enfants "Un brin de magie". Elle a été racontée à l'école maternelle de  Billy Sur Oisy le  12 février 2014.

 

 

Les bonbons noirs

 

 

brin de magie0001

 

Il était une fois une sorcière qui donnait des bonbons. Ils étaient noirs. Elle répondait au nom de madame Tartuche. Madame Tartuche était méchante. Jamais un sourire, encore moins un mot gentil. Elle cherchait toujours un moyen de se faire détester. Dans la ville, les gens qui la connaissaient évitaient de la croiser sur leur chemin.

Le matin, lorsqu’on lui disait «Bonjour », elle ne répondait jamais.

Cependant, elle prenait plaisir à donner ses bonbons noirs.

Tout à coup, Madame Tartuche se met à crier: «Qui veut des bonbons ! Venez achetez mes bonbons !  ». Une foule d’enfants arrivent et se précipitent sur la sorcière: «Oh,oh, doucement les enfants, ne vous bousculez pas. Il y en aura pour tout le monde ! ,  »  

Ils voulaient tous des bonbons, sauf un.

 

Madame tartuche très étonnée demande: «Pourquoi, tu ne veux pas de mes bonbons ? »

«je n’en veux pas, ils sont tout noirs! »

La sorcière vexée, devient rouge de colère:

« Rrrrrrr..!!!, petits chenappan, je me vengerai ! »

« Tu ne connais pas Madame Tartuche toi !! »

« Je me vengerais, de toute façon, j’aurais le dernier mot ! »

« Fois de serpent à plume, il ne me connaît pas ! »

 

Madame Tartuche entre dans une colère monstre.

Elle n’arrêtait pas de prononcer des formules magiques.

« Abracadabra, que tu transformes en crapaud baveux ! »

« Saperlipopette que mon chapeau te transformes les cheveux en foin sécher. »

Petit à petit, elle transformait tout ce qu’il trouvait sur son chemin.

Quand tout à coup, la baguette magique, se retourne contre elle. Madame Tartuche est prise à son propre piège. La baguette magique l’avait transformé en gros crapaud baveux.

 

 

Histoire écrite par Sophie Rabussier

Tous droits réservés

2010

Repost 0
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 00:00

 

Voici une des histoires faisant partie de votre livre "Un Brin de magie", lu à l'école maternelle de Billy sur Oisy le 12.02.14 .

Prix de vente : 12 Euros

 

La dame aux doigts crochus


 

couverture un brin de magie

 

 

Il était une fois une dame qui s’appelait Fiona. Elle était assez grande, les cheveux longs et bruns. Quand on l’observait attentivement, on remarquait ses doigts crochus. Fiona adorait la sorcellerie. Toutefois, ils lui jouaient souvent de vilains tours.

 

Elle ne tenait rien entre les mains, ses doigts ne répondaient plus.

Un jour, alors qu’elle préparait une nouvelle expérience.

Dont elle seule avait le secret. La voilà qui prend un flacon, et énonce la formule à haute voix. C’est alors qu’une énorme fumée sort du flacon et envahi la pièce. Une odeur nauséabonde se faisait sentir. Lorsque la fumée avait enfin diminué, Fiona avait changé. Son visage était tout ridé, ses cheveux étaient gris, et surtout ses doigts étaient devenus tout noirs.

Il lui était difficile de tenir un objet entre les mains. Elle faisait tout tomber.

 

Les formules magiques n’en finissaient pas.

 

« Abracadoum, que ton visage finisse en face de crapaud, que tes doigts ressemblent à des haricots verts. »

 

Elle devenait de plus en plus laide.

 

Quand soudain, le visage de Fiona devient pâle. Fiona ne sentait pas bien. Des vertiges l’envahissent, sa vision est plus en plus trouble. Elle voit de moins en moins . Quand tout à coup, Fiona est prise de tremblement. Il était impossible de l’arrêter. Elle tremble de plus en plus. Soudain, elle est saisit par une forte fièvre.

Son corps entier est envahi d’eau. Sa face de crapaud avait fondu, il ne reste plus qu’un liquide verdâtre et tout gluant.

Fiona avait disparu.

 

écrit par Sophie Rabussier

tous droits réservés

2010

Repost 0
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 00:00

IMG_0576.JPG

 

 

  votre livre d'histoires d'enfants  en vente dans votre magasin Auchan 58500 Clamecy. Avec en prime une dédicace de

l'auteure. Prix de vente : 12 euros.


 

 

Repost 0
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 00:00

La fée gourmande

 

w1iigpfx.jpg 

 

Dans un pays vivait une fée que l’on appelait « la fée gourmande ». Elle habitait une belle maison, avec beaucoup de pièces. Chacune étaient remplies de meubles et placards.

 

A l’intérieur, elle y rangeait toutes sortes d’objets servant à faire plaisir au gens. Quels qu’ils soient, petits ou grands, peu importe « la fée gourmande n’avait pas de préférence. Elle voulait que le bonheur règne dans sa ville. Elle n’aimait pas les disputes ni les bagarres.

En ouvrant le premier coffre, nous découvrons toutes sortes de choses bizarres que les enfants adorent.

 

La fée gourmande a juste à sortir l’un de ces objets en la présence des enfants, et le silence régnait dans la pièce. Tout ce monde devenait sage, les colères, les pleurs à gros sanglots, disparaissaient en un instant. Pour les calmer, la fée gourmande avait un don qu’ils adoraient tous. Elle leur promettait de leur réaliser leurs rêves.

 

Seulement les objets ne fonctionnaient pas tout seul. Il fallait qu’elle les manipule. Pour cela, elle avait besoin d’énormément d’énergie. Elle se nourrissait de la colère des enfants. Plus ils faisaient de colère, plus elle se nourrissait avec. Elle lui donnait de la force, et les enfants en ressortaient tous très sages.

 

Tout à coup, trois petits enfants Lucas, Lulu et Bébère arrivent et Lulu avait une belle voiture bleue.

Bébère qui en avait très envie se précipite sur lui et la lui prend.

« Donne la moi, je la veux !!! »

Lulu répond assez déterminé: « Non, tu ne l’auras pas, c’est la mienne !!! »

 

Bébère qui avait pour habitude de ne pas se laisser faire, décide de faire l’ignorant (pour l’instant)

La fée gourmande avait remarqué que les enfants se disputaient, alors, elle décide d’aller leur rendre une visite.

« Bonjour les enfants, je suis la fée gourmande. Expliquez-moi, ce qu’il se passe ? »

« C’est lui là, il m’a pris ma voiture !!! » dit Bébère

« Et alors, est-ce une raison pour faire une colère pareille ? »

« Allez maintenant que l’on a eu une conversation de grand, je veux que vous soyez sages !! »

 Les enfants n’en reviennent pas qu’elle les avait pris au sérieux. Très étonnés, ils lui promettent qu’ils deviendraient et seraient le plus souvent possible très sages.

 

Soudain, alors que les enfants étaient de nouveau sages, la fée gourmande se met à gonfler, de plus en plus à ne plus s’arrêter jusqu’à finir par éclater. La maison en était remplie, on pouvait y trouver de tout.

(Les colères des enfants, leurs disputes, leurs mauvaises humeurs.) Elle pouvait aussi réaliser leurs rêves quels qu’ils soient.

 

La fée gourmande se sentait si malade qu’elle décide d’aller faire une petite sieste. Peut-être qu’après, se sentirait-elle mieux. Après une heure de sieste, la voilà qui réapparaît toute resplendissante. Elle avait fini de digérer, elle allait mieux.

 

Tout à coup, elle paraît étonnée: «Tiens, c’est bizarre, je n’ai pas entendu d’enfants se disputer depuis un bon moment. Tant mieux parce que je ne pourrais plus avaler quoi que ce soit. »

 

La fée gourmande était contente. Les enfants étaient devenus sages, elle allait pouvoir se reposer.

 

écrit par Sophie Rabussier

Tous droits réservés.

2010

Repost 0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 00:00

La sorcière qui crache du feu

 

 

 

- Bonjour, je suis la sorcière Crapouille. C’est encore moi, je suis revenue. Aujourd’hui, je crache du feu. 

Chaque fois que Crapouille la sorcière commence à parler, de grandes flammes sortent de sa bouche. Ses amis sont effrayés.

« Si nous lui parlons, et que nous finissons brûler cela ne me fait pas rire ! » dit Thomas.

Thomas est un apprenti que Crapouille commence à apprendre la sorcellerie.

Plus la journée avance, plus elle crache des flammes toujours plus grandes.

Soudain, Thomas a une idée: 

 

-Si nous en faisions un spectacle, Cela pourrait attirer du monde ?


- Très bonne idée dit Crapouille, moi j’adore la foule ! 

 

Quand soudain, elle ouvre la bouche d’énormes flammes en sortent. Impossible, de l’arrêter.

 

- Mais enfin, que m’arrives-t-il ? »

 

-  Chaque fois que j’ouvre la bouche, de grandes flammes s’échappent de ma bouche. 

 

Tout à coup, un présentateur de spectacle qui se trouvait là saisit l’occasion pour demander à la sorcière Crapouille: 

 

- Bonjour ma chère, je vous observe depuis tout à l’heure, et je dois avouer que ce que je viens de voir me réjouis ! 

- Ah, bon ?  dit Crapouille

 

-  Vous avez de la chance, parce que vous êtes le seul à vous réjouir.  dit Crapouille

 

- Et pourquoi ? C’est un don que vous avez, il faut en profiter ! 


 - Si vous le dites.....  dit Crapouille.

 

- Je vais vous prendre avec moi dans mon spectacle, et vous serez la sorcière qui crache du feu.

 

- J’accepte avec joie,  dit Crapouille.

 

- J’ai toujours rêvé de devenir célèbre, serait-ce le début ? 

 

La sorcière Crapouille saute de joie, tant elle est heureuse.

 

 

Histoire écrite par Sophie Rabussier

Tous droits réservés

2010

Repost 0

Présentation

  • : Les petites histoires de Sophie
  • Les petites histoires de Sophie
  • : Une histoire par jour pour vos enfants
  • Contact

Bienvenue

    

 

 

 

Bonne visite dans mon blog

 

 

Les Petites Histoires de Sophie

amour-anime pt-18

Recherche

Du nouveau dans le blog des petites histoires de Sophie !

Vous avez envie d'une histoire ?  Alors venez m'écouter dans mon nouveau site " myspace"


https://new.myspace.com/sophierabussier