Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 00:00

Les notes de l’amour

Stéphanie dix- sept ans hémiplégique depuis sa naissance. Sa vie est basée depuis sa tendre enfance sur les piqures, les soins, la rééducation. Toutes ses journées sont rythmées par des personnes qui lui dictent son emploi du temps. Piscine tous les matins 09 heures jusqu’à 12 heures. Eh oui, trois longues heures de supplices, de souffrances pour elle. Malgré tout, Stéphanie garde le moral, et endure la galère quotidienne avec le sourire. Un espoir, un rêve, une passion grandissent chaque jour en elle.

Stéphanie n’a jamais osée l’avoué à qui que ce soit, mais elle est dotée d’un don énorme. Depuis sa tendre enfance, elle reproduit toutes les musiques qu’elle entend. Un son lui traverse l’oreille une fois ça y est, elle le reproduit immédiatement avec ou sans partition sur son instrument de musique. Tout le monde est en admiration devant elle, sa famille, ses amis, ses copains et copines de classe. A tel point qu’un jour, ses amis lui demandent si elle accepterait de donner un concert pour eux. Stéphanie rougit, tant elle est fière et heureuse d’être autant aimée. Elle est très touchée.

Dix-sept heures trente sonnent à la cloche du lycée, c’est la sortie. Tous les élèves vont prendre le car. Comme d’habitude, Stéphanie reste seule à arpenter le satané couloir. La hantise de sa vie, le cauchemar de ses nuits. Patiemment, elle attend l’arrivée de sa grand-mère. Elle seule peut la sortir de cette galère. Cet instant fatidique pourra enfin prendre un sens. Elle qui vivait chaque instant de ce maudit handicap que personne n’avait demandé. Encore moins Stéphanie. Se lever et sortir de ce fauteuil roulant, est quasi impossible pour la jeune fille. Chaque mouvement facile et idiot pour d’autres devenait insoutenable et impossible sans l’aide de sa grand –mère. Celle-ci avait l’habitude de s’occuper de sa petite fille. Elle y mettait tout son cœur à le faire depuis la tendre enfance de Stéphanie. Seulement, quelque chose la blessait au plus profond d’elle.
Voir l’indifférence que portaient les propres amis de sa petite fille, envers elle. Ils éprouvaient pour elle une profonde amitié disaient-ils, lorsqu’ils se retrouvaient seuls avec elle. Malheureusement, devant le public, celle-ci devenait une étrangère. Il ne fallait pas savoir que Stéphanie n’était pas comme les autres. Montrer un fauteuil roulant ou encore des atèles, ou bien une canne. Faire preuve de gentillesse avoir un geste tendre et simple. Donner la main à un soi-disant ami peut paraître quelquefois dérangeant en public.

Mais la grand-mère qui avait l’habitude de ce genre d’aberration, préfère ignorer. Elle donne la main à Stéphanie pour l’amener jusqu’au piano. Le bonheur de celle-ci, était tout simplement de voir un jour sa petite fille sourire.

Stéphanie adore ce qu’elle fait. Elle décide malgré ses problèmes de continuer à assouvir sa passion. Toutefois, les moqueries des autres, l’en empêche. Elle en fait même un complexe. Heureusement, la grand-mère et ses proches s’en aperçoivent à temps. Ils vont donc ensemble décider de l’aider à combattre cette différence et d’apprendre à vivre avec malgré les réflexions malfaisantes des uns et des autres. C’est pourquoi, ils vont la pousser et lui donner la force de caractère ainsi que la volonté d’aller jusqu’au bout de son projet afin de finir par le réaliser. De cette façon, elle aura un but dans la vie. Elle aura également découvert et appris que lorsqu’on désire une chose plus que tout, il faut parfois se battre et franchir les barrières.

C’est avec fierté, courage et volonté qu’elle relève le défi qu’elle s’ était fixé afin de faire taire une bonne fois pour toute les critiques portées à son égard. Etre atteint d’un handicap, ne veut pas dire être bonne à mettre au rebut. Elle décide de continuer à assouvir sa passion, et d’aller jusqu’au bout. Le moral remonté, une force de caractère déterminante Stéphanie ne s’avoue pas vaincu. Elle saisit les partitions, son piano et c’est parti pour plusieurs heures de piano. Elle veut et va savoir son morceau par cœur .
De plus, elle ira seule jusqu’au piano. Chose qui pour elle, avant le concert demeurait quasiment impossible. Eh bien là comme par miracle, Stéphanie réussi tant bien que mal à se dresser sur ses jambes. Bien sûr, le fauteuil roulant n’était pas très loin, au cas où la chute arriverait.

La grand-mère était fière et heureuse de voir la force et la volonté que sa petite fille faisait preuve. Elle l’encourage à poursuivre le chemin pour continuer à réaliser ses rêves.

Vu que la grand-mère prenait les désirs de sa petite fille très au sérieux,
Stéphanie reprend confiance en elle. Elle ne s’occupe plus des remarques des autres personnes, entre ses copines qui se disaient être de vraies amies. Elle décide de poursuivre son chemin, et d’essayer de réaliser le plus de rêves possible. Y compris, pourquoi pas, de devenir un jour une vraie concertiste renommée. Tout le monde acclamerait son arrivée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rabussier Sophie - dans Nouvelle
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les petites histoires de Sophie
  • Les petites histoires de Sophie
  • : Une histoire par jour pour vos enfants
  • Contact

Bienvenue

    

 

 

 

Bonne visite dans mon blog

 

 

Les Petites Histoires de Sophie

amour-anime pt-18

Recherche

Du nouveau dans le blog des petites histoires de Sophie !

Vous avez envie d'une histoire ?  Alors venez m'écouter dans mon nouveau site " myspace"


https://new.myspace.com/sophierabussier